Questions fréquentes

Où nous trouver ?

Où puis-je trouver les produits Bjorg en France ?

Pour avoir davantage de renseignements sur les magasins vendant des produits Bjorg en France, il suffit de vous rendre sur le site www.bjorg.fr

Où sommes-nous distribués ?

Vous trouverez ci-dessous la liste des pays dans lesquels nous sommes actuellement présents:

– Arabie Saoudite
– Belgique
– Benin
– Bulgarie
– Burkina Faso
– Cameroun
– Canada
– Chili
– Chine
– Chypre
– Côte d’Ivoire
– Corée du Sud
– Djibouti
– Espagne
– Emirat Arabe Unis
– France
– Gabon
– Ghana
– Guyane
– Grèce
– Jordanie
– Koweït
– Les Antilles
– La Réunion
– Liban
– Maroc
– Monténégro
– Nigeria
– Nouvelle Calédonie
– Pologne
– Portugal
– Polynésie Française
– Qatar
– République du Congo
– Royaume-Uni
– Suisse
– Togo
– Turquie
– Tunisie
– Vietnam

Pour connaître les magasins de votre pays vendant des produits Bjorg, aller sur www.bjorg.com, puis dans la partie « Où acheter nos produits » en haut de la page. Enfin, il vous suffit de remplir le formulaire.

Tout savoir sur le bio

Peut-on trouver des OGM dans les produits Bjorg ?

La réglementation concernant l’agriculture et la fabrication des denrées biologiques interdit l’utilisation d’OGM. Cela limite donc forcément le risque d’en retrouver dans les produits finis, mais n’élimine pas totalement les risques de contaminations croisées.

C’est pourquoi Bjorg va au-delà de la réglementation.
Depuis plusieurs années déjà, différentes mesures ont été mises en place pour lutter contre la présence d’OGM dans nos produits. Bjorg s’attache à supprimer ou à modifier les ingrédients supports (amidon, lécithine, …) lors de l’élaboration de ses recettes chaque fois que cela ne dégrade pas la qualité finale du produit.

Dans certains cas, comme les boissons soja BJORG, cette mesure n’est évidemment pas possible. Nous avons donc mis en place une filière d’approvisionnement en Italie pour garantir la traçabilité non-OGM de ces boissons.

De plus, pour tous les produits BJORG contenant du soja, du maïs ou du colza, nous demandons à tous nos partenaires de réaliser des analyses de recherche d’OGM sur chaque lot de ces matières premières et nous avons mis en place un plan de contrôle sur les produits finis.

Cette sélection rigoureuse des matières premières, ainsi que les contrôles réalisés sur l’ensemble de la filière de fabrication des produits BJORG constituent un travail de longue haleine dont nous sommes très fiers dans notre lutte contre les OGM.

Le bio est-il meilleur pour la santé ?

Des études reprises dans le rapport Afssa (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) ont montré que les fruits et légumes de l’agriculture biologique sont plus riches en polyphénols et autres anti-oxydants et ont un meilleur équilibre en acides aminés essentiels dans les protéines et plus de fer et de magnésium.

Ces éléments sont également repris par le « Quality Low Input Food Project » d’octobre 2007, une étude réalisée sur 4 ans par 33 centres académiques européens, dirigée par l’Université britannique de Newcastle et financée au titre du sixième programme-cadre par l’Union européenne.

Pourquoi les produits bios sont-ils plus chers ?

L’écart de prix qui peut parfois exister entre les produits de l’agriculture biologique et ceux de l’agriculture conventionnelle s’explique par les différences dans les méthodes utilisées pour les obtenir.

L’agriculture biologique nécessite une main d’œuvre importante (techniques de production, désherbage manuel…) et les rendements peuvent être plus faibles et plus irréguliers. BJORG va plus loin en effectuant chaque année, en plus des contrôles obligatoires à chaque étape, des analyses supplémentaires (recherche de traces de pesticides, vérification de l’absence d’OGM, de mycotoxines, des valeurs nutritionnelles…). BJORG va également au-delà et s’engage à proposer des produits de qualités nutritionnelles (sucres naturels non raffinés, ingrédient naturellement riches en nutriments, matières grasses sélectionnées en prohibant les matières grasses hydrogénées…). Parce que la saveur est essentielle, BJORG propose des produits authentiques qui révèlent le goût naturel des ingrédients (véritable chocolat, pas de sucre dans les produits salés…). Enfin, nos produits sont confectionnés en partenariat avec une équipe d’ingénieurs agro-alimentaire spécialisés, diététicienne-nutritionniste, chef cuisinier et naturopathe.
Toutes ses démarches volontaires sont coûteuses mais sont signe de la qualité des produits BJORG.

Ainsi en mangeant BJORG, vous choisissez la confiance, l’équilibre et le plaisir : il est possible de manger bon tout en mangeant bien !

Mieux comprendre nos produits

Pourquoi utilisez-vous le terme véritable chocolat dans vos biscuits ? En existe-t-il du faux ?

Il existe deux types de chocolat. Le « vrai » chocolat, composé uniquement de cacao, de sucre et de beurre de cacao, et l’autre chocolat, où une partie du beurre de cacao a été remplacée par d’autres matières grasses végétales.

Comment fabrique-t-on les galettes de riz ?

La fabrication des galettes de riz BJORG suit exactement le phénomène de fabrication du pop-corn : les galettes de riz sont soumises à une température de 280°C pendant quelques secondes, ce n’est donc pas une cuisson, mais une expansion. Le volume du riz se multiplie sous l’effet de la chaleur, et ce dans une moule rond pour lui donner cette forme de galette. La stabilisation des grains de riz soufflés entre eux, est naturelle, grâce aux glucides présents dans le produit.

Puis-je faire chauffer les galettes de riz au four?

Bien sûr. C’est même un très bonne solution si vos galettes se sont ramollies : passez les galettes de riz au four traditionnel quelques instants, elles retrouveront tout leur croquant.

Comment utiliser les flocons d'avoine. Faut-il les cuire avant de les utiliser ?

Les flocons d’avoine BJORG sont prêts à l’emploi. Pas la peine de leur faire subir une cuisson supplémentaire.

Qu’est-ce que le sirop d’agave ?

Le sirop d’agave est un sucre naturel. Sa fabrication est basée sur des procédés d’extraction, de filtration et d’hydrolyse du jus naturellement présent au cœur de l’agave (la piña).

Le jus filtré et hydrolysé est ensuite concentré (température supérieure à 95°c) en un sirop liquide un peu plus fluide que le miel, et variant en couleur du clair au foncé, en fonction du degré de transformation.

Le sirop d’agave est composé principalement de sucres simples : le fructose (56%) et le glucose (20%). Il est sans gluten.
Le sirop d’agave est un sucre spécifique aux qualités nutritionnelles et métaboliques particulières :
– Il a un pouvoir sucrant 30 % supérieur à celui du sucre classique. On en utilise moins et l’apport calorique en est d’autant réduit.
– Il a un faible index glycémique en raison de sa teneur importante en fructose (environ 20)
– Il a un goût neutre

Astuce culinaire en pâtisserie : 75 grammes de Sirop d’Agave pour 100 grammes de sucre (1 cuillère à café de sucre = 1/3 cuillère à café de Sirop d’Agave)

Allergies alimentaires et intolérances

Je ne supporte pas le lait. Pouvez-vous m’expliquer pourquoi et comment le remplacer ?

Le lactose (sucre du lait), est digéré dans l’intestin par la lactase. Cette enzyme « découpe » le lactose en petites particules. Dans la plupart des cas, l’organisme possède suffisamment de cette enzyme pour digérer ce sucre tout au long de la vie. Cependant, chez certaines personnes, son activité est anormalement faible, et le lactose non fragmenté fermente alors dans l’intestin en entraînant différents troubles sur le transit (ballonnements…) et donc une mauvaise digestion.

Les boissons végétales BJORG, étant naturellement sans lactose, conviennent aux intolérants. Pour bien démarrer la journée en toute légèreté, vous pouvez les consommer dès le petit-déjeuner. Par exemple, le lait d’amande calcium BJORG, à la fois gourmand et source de calcium, sera votre complice du matin !

Retrouvez l’ensemble de nos boissons végétales en cliquant ici.

Qu’est-ce que le gluten ?

Le gluten est présent dans le seigle, l’avoine, le blé, l’orge, le kamut et l’épeautre. Il existe un moyen mémo-technique pour s’en souvenir : cela fait S-A-B-O-K-E.

Le gluten est un mélange de protéines (principalement de prolamines (gliadine et avénine) et glutéines) qui permet à la pâte de filer et de monter. Sans gluten, une farine n’est pas panifiable. C’est le cas des farines de maïs, de sarrasin, de riz ou encore de châtaigne, que l’on combine souvent avec les farines de blé pour faire ces pains spécifiques.

Certaines personnes ont une intolérance au gluten que l’on appelle maladie cœliaque. Au contact du gluten, leur intestin-grêle « s’autodétruit ». Ils doivent adopter un régime strict sans gluten. D’autres y sont seulement sensibles mais voit leur qualité de vie s’améliorer en excluant la protéine de leur alimentation. A l’arrêt de la consommation de gluten, l’intestin cicatrise.

Cas particulier de l’avoine :
La protéine de l’avoine n’est pas la gliadine mais l’avénine. La composition de la gliadine et celle de l’avénine sont relativement semblables. On leur a donc longtemps attribué les mêmes propriétés et la même implication dans la maladie cœliaque. Mais, l’avoine ne contient que 15% d’avénine alors que le blé contient 40 à 50% de gliadine. L’avoine possède donc beaucoup moins de gluten que le blé.

L’avoine est considéré comme consommable par la majorité des cœliaques, sous surveillance médicale, à condition qu’elle ne soit pas contaminée. L’avoine cultivée (en France notamment) est souvent contaminé par le gluten du blé à cause des rotations de culture et des modes de transports. Il existe des avoines dites « sans blé », certifiées non contaminées ou « pures ».

La réglementation autorise la mise sur le marché de produits sans gluten à base d’avoine. Bien entendu, il faut respecter le seuil de 20 mg/kg et donc avoir une filière qui évite la contamination croisée avec les autres céréales à gluten.

En conclusion, certains produits contenant de l’avoine sont tout de même compatibles avec une alimentation sans gluten.

Tout savoir sur les boissons végétales

Puis-je utiliser les boissons végétales dans certaines de mes recettes de cuisine ?

Les boissons végétales sont idéales pour vos préparations culinaires salées ou sucrées (sauces, soufflés, desserts…).
Les boissons d’amande et d’avoine permettent par exemple de réaliser de délicieux desserts et entremets.
Quant aux boissons à base de soja, elles peuvent également s’utiliser pour faire une sauce ou pour fabriquer des yaourts.

A partir de quel âge puis-je donner des boissons végétales à mon enfant ?

Avant l’âge d’un an, il est fortement déconseillé de remplacer le lait pour nourrissons par des boissons végétales. En effet, le lait pour nourrissons correspond exactement aux besoins de votre enfant que cela soit au niveau des minéraux, vitamines, acides aminés essentiels, acides gras essentiels…

Entre 1 et 3 ans, la diversification alimentaire débute, vous pouvez donc tout à fait introduire les boissons végétales enrichies en calcium à ce moment-là. Certaines de nos boissons sont enrichies en calcium (à hauteur de 120mg/L comme le lait de vache) (soja calcium, amande calcium, riz calcium), néanmoins elles sont riches en sucre et pauvres en vitamines et minéraux. Elles ne doivent pas remplacer totalement le lait de croissance mais plutôt être utilisées comme « en-cas ».

A partir de 3 ans, et dans le cas d’une alimentation saine et équilibrée votre enfant peut tout à fait consommer nos boissons végétales.

Toutefois, nous conseillons de vous rapprocher de votre pédiatre, en effet, seul un professionnel de santé est habilité à vous indiquer la démarche à suivre lors de la diversification alimentaire de votre enfant et vous pourrez ainsi définir ensemble si votre enfant peut consommer nos produits BJORG.

Qu’est-ce que le soja ?

Le soja utilisé dans les produits BJORG est une plante (Glycine maxima) appelé « Soja Jaune ».
La protéine de soja peut être une bonne alternative à la protéine animale, notamment dans le cadre d’une alimentation de type végétarienne, car elle contient tous les acides aminés essentiels en quantité suffisante.

Il ne faut pas confondre avec les graines du haricot mungo (Phaseolus mungo) dont les germes sont communément appelés « pousses » ou « germes » de soja. Ces derniers ne possèdent en effet, pas les propriétés nutritionnelles du soja.

Combien de temps puis-je conserver ma boisson au soja une fois ouverte?

Nous vous conseillons de la stocker à 4°C maximum, et de la consommer dans les 3 jours après ouverture.

Puis-je faire chauffer les boissons à base de soja?

Comme le lait, le Soja à boire BJORG (nature, vanille, calcium…) peut s’utiliser de façon très variée sans en altérer les propriétés: en boisson froide, nature ou chaude, mélangée avec du café, du cacao, de la chicorée … Vous pouvez également l’utiliser pour cuisiner des plats ou des desserts.

Puis-je congeler ma boisson au soja pour la conserver plus longtemsp ?

Nous ne recommandons pas la congélation des boissons au soja, ni d’aucune boisson végétale, car cela altère la texture de ces produits qui, décongelés, deviennent granuleux. Et puis 1 litre, c’est tellement vite consommé … surtout si vous l’utilisez aussi pour cuisiner !

Comment fabrique-t-on les boissons végétales au soja ?

Les graines de soja sont tout d’abord triées et nettoyées. On leur enlève ensuite la pellicule qui les recouvre. Cette manipulation assure une meilleure qualité gustative au produit fini. Elles sont ensuite broyées dans un bain d’eau chaude, puis filtrées afin d’obtenir une boisson, appelée « jus », « filtrat » de soja, ou bien encore « tonyu », équivalente au Soja Nature BJORG et qui est à la base de la fabrication de tous les produits dérivés du soja (tofu, produits fermentés, etc.). Ces différentes étapes permettent de recueillir tous les bienfaits du soja, d’enlever les composants cellulosiques et ceux qui pourraient entraîner une mauvaise digestion. Sachez également que la législation française ne permet pas l’utilisation du terme « lait » pour les boissons à base de soja.

Découvrez nos boissons végétales au soja en cliquant ici.

A partir de quel âge puis-je donner des boissons végétales au soja à mon enfant ?

La consommation de produits dérivés du soja peut être intégrée, dans le cadre d’une alimentation équilibrée, à partir de 3 ans. Le soja constitue pour vos enfants une source de protéines et de lipides de qualité.

Quels sont les effets du soja sur le cholestérol et les maladies cardio-vasculaires ?

Selon les études scientifiques, les effets du soja sur le système cardio-vasculaire semblent multiples. La Food and Drug Administration (Administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments) estime ainsi que la consommation de 25g de protéines de soja par jour peut contribuer à l’abaissement du mauvais cholestérol. Les phyto-œstrogènes, présents dans le soja, contribueraient également à améliorer le profil lipidique (Washburn, Wiseman) des patients. Le soja est par ailleurs une source naturelle d’oméga 3. Cet acide gras essentiel, dans le cadre d’une consommation journalière de 2g, contribue au maintien d’une cholestérolémie normale.

Je suis végétarien

Je suis végétarien, comment équilibrer mon alimentation ?

Vous pouvez tout à fait avoir une alimentation équilibrée en étant végétarien. L’essentiel est de pallier notamment vos besoins en fer, protéines, vitamine B12, etc. Les céréales, le soja, les fruits et les légumes seront les piliers de votre alimentation. Sachez également que les protéines de soja sont des protéines d’excellente qualité tant au point de vue quantitatif que qualitatif : c’est la seule protéine végétale apportant les 8 acides aminés essentiels à l’homme, et ce en quantité suffisante.

Les produits BJORG conviennent-ils à une alimentation végétarienne ?

BJORG vous propose une gamme étendue de produits à base de soja, qui permettent de conserver une alimentation en protéines de bonne qualité, ainsi que des produits 100% végétaux.

Dispose-t-on d'autres solutions que le tofu pour remplacer la viande ?

Seule la protéine de soja contient les 8 acides aminés essentiels (c’est-à-dire ceux que l’organisme ne sait pas synthétiser). En effet, ce n’est pas le cas des autres protéines végétales: par exemple, les céréales sont pauvres en lysine. Il est donc conseillé d’associer les céréales (blé, orge, millet, avoine) à des légumineuses (soja, légumes secs). C’est ce qu’on appelle la complémentation.

Tout savoir sur l’huile de palme

Qu’est-ce que l’huile de palme ?

L’huile de palme est une graisse végétale semi-solide, extraite du fruit du palmier, naturellement sans cholestérol, composée pour moitié d’acides gras saturés et pour l’autre moitié d’acides gras insaturés.

Utilisée à 80% par l’industrie agroalimentaire notamment en biscuiterie et pâtisserie industrielle. Cette huile présente une très bonne stabilité aux contraintes technologiques et confère de la croustillance aux biscuits et du moelleux aux pâtisseries.

L’huile de palme est-elle mauvaise pour la santé ?

Il s’agit d’une huile végétale, naturellement sans cholestérol, qui est composée pour moitié d’acides gras saturés (principalement de l’acide palmitique) et pour l’autre moitié, principalement d’acides gras insaturés.

Il est effectivement préférable de privilégier la consommation d’acides gras insaturés, cela étant, les acides gras saturés peuvent intervenir dans notre alimentation quotidienne à hauteur de 12% maximum des apports énergétiques quotidiens.

Il n’existe malheureusement pas d’aliment « parfait » qui rassemble à la fois tout ce dont nous avons besoin, et dans les proportions idéales afin de respecter une alimentation équilibrée. Il n’existe pas non plus de « mauvais » aliment pouvant nuire à la santé, à moins d’être consommé en quantité déraisonnable.

Ainsi, nos produits ne sont pas des aliments néfastes pour la santé ni pour l’environnement quand ils sont consommés dans le cadre d’un régime alimentaire varié.

La production d’huile de palme peut-elle avoir des conséquences graves sur l’environnement ?

Oui. La demande mondiale ne cessant de croître, certains pays producteurs (Indonésie, Malaisie) préfèrent détruire la forêt primaire pour créer des plantations.

Conscients des enjeux environnementaux, d’autres pays (la Colombie notamment) ont pris des mesures pour encourager la production d’huile de palme durable, minimisant les impacts négatifs sur l’environnement et les personnes.

C’est pourquoi BJORG utilise cette huile de palme durable certifiée RSPO car elle provient de plantations respectueuses de l’environnement et de la société.

Les industriels de l’agro-alimentaire peuvent-ils la remplacer facilement ?

Le remplacement de l’huile de palme peut être facile dans certains produits comme le pain de mie, les chips, etc… Dans les biscuits, le remplacement est particulièrement difficile à effectuer.

Il reste de vraies barrières technologiques à la suppression ou la réduction de l’utilisation de cette huile car l’huile de palme présente de nombreux avantages par rapport aux autres matières grasses végétales disponibles et dans certains produits élaborés.

Toutefois, BJORG s’engage à substituer l’huile de palme des produits qui en contiennent, lorsque cela est techniquement possible, afin de réduire leur teneur en acides gras saturés.

Quand cela est techniquement impossible, BJORG s’engage au remplacement de l’huile de palme bio par de l’huile de palme bio et durable (RSPO). L’huile de palme certifiée RSPO provient de plantations respectueuses de l’environnement et de la société.

BJORG a été la 1ère marque française bio vendue en grandes surfaces à proposer une large gamme de biscuits sans huile de palme.